Guide de recherche et achat de billets d’avion

achat de billets avion cover image

Ce guide a pour but d’aider lors de la recherche et l’achat d’un billet d’avion. Le guide est généraliste et sera mis à jour régulièrement. Il est recommandé d’essayer différentes combinaisons de tactiques, jouer sur les dates, le vendeur, le moteur de recherche pour en tirer parti au maximum. Ce guide est découpé en 4 parties:

Guide achat de billets d'avion Travel Hub Mag. A photo by Erez Attias.

Conseils généraux

Accéder directement à: Agrégateurs et moteurs de recherche de vols, les compagnies low-cost et flexibilité sur les dates.

Les agrégateurs et moteurs de recherche de vols

Commencez votre recherche en utilisant un agrégateur de vols:

D’autres options: Momondo, Dohop, Liligo, Opodo, eDreams, Adioso, Hipmunk.
 Après vos recherches, le mieux est de faire votre réservation finale sur le site de la compagnie aérienne (voir la partie réservation de ce guide).

Les compagnies aériennes low-cost

Faites un tour sur le site des compagnies low-cost (leurs billets ne sont pas toujours référencés par les agrégateurs): RyanAir, Easyjet, Transavia, Vueling, Hop! (vols régionaux en France), WizzAir (Europe de l’Est), Pegasus Airlines (low-cost Turque), AirBerlin.

Flexibilité sur les dates ou la destination

Le combo gagnant pour trouver un vol à bas prix est un mix entre : Flexibilité (sur les dates et l’endroit de départ) + Recherche (il n’existe pas de recette miracle, les compagnies aériennes utilisent le revenue management: le prix d’un billet varie, principalement, en fonction de la date d’achat et du taux de remplissage d’un avion) + Anticipation (l’idéal est de commencer à rechercher 5 à 6 mois en avance de votre départ).

Les départs en milieu de semaine sont conseillés pour profiter des meilleures offres, vous évitez ainsi de vous déplacer en même temps que les voyageurs d’affaires. Plus globalement, les départs en dehors de la haute saison (type vacances scolaires) sont toujours plus intéressants: moins de monde en déplacement donc plus de promotions pour remplir les avions.

Si vous êtes flexible sur les dates et/ou la destination et en manque d’inspiration, voici quelques pistes pour trouver de bonnes affaires:

Guide achat de billets d'avion illustration 2 Travel Hub Mag. Photo d'Unsplash.

Rechercher un vol

Accéder directement à: Billet flexible et Alertes sur les vols.

L’idéal est de commencer à rechercher les vols disponibles au minimum 3 mois avant votre départ. En regardant les prix chaque jour vous allez vous familiariser avec le coût de ce trajet aérien. Le prix d’un vol varie souvent, il est donc possible qu’il augmente durant votre période de veille. Se fixer un prix maximum est une bonne règle.

Si votre vol a lieu lors d’une période de vacances, il est recommandé de commencer votre veille bien en amont, ces périodes étant très demandées.

Besoin d’un billet flexible?

Certains billets d’avion sont dits flexibles. Ceux-ci vont proposer des garanties d’échange (date(s) et/ou destination(s)). Par exemple les billets Economy Flex sur Air France ou Flexi sur Easyjet. Ce type de ticket est généralement beaucoup plus cher à l’achat. À vous de juger si la différence de prix vaut le coup dans votre cas.

Les alertes

Les alertes, pour recevoir une notification lors de la baisse d’un prix, facilitent la tâche. Kayak Price Alert ou Airfare Watchdog en sont 2 exemples.

Hopper est une bonne option également (sur smartphone, iOS et Android), l’application analyse le prix d’un grand nombre de vols similaires à celui de votre recherche et vous recommande la période idéale pour acheter votre billet d’avion.

Google Flights propose de surveiller votre itinéraire et de produire un graphique des variations de prix.

Guide achat de billets d'avion illustration Travel Hub Mag. Photo d'Unsplash.

Réserver un vol

Accéder directement à: réservation, frais supplémentaires, ip tracking, paiement et réservation en 2 fois.

De manière générale, réserver un vol en dernière minute est à éviter. Les compagnies aériennes ont pour habitude de clôturer la classe de billet discount economy (c’est-à-dire les billets les moins chers dans un avion) 1 à 2 jours avant le départ d’un vol. S’organiser et anticiper l’achat de son billet est toujours à préférer, encore plus lorsque le besoin d’acheter un billet est connu à l’avance.

Deux économistes, Makoto Watanabe et Marc Möller, ont étudié la manière dont les compagnies aériennes fixent le prix de leurs billets, la conclusion: 8 semaines avant le départ est le moment idéal pour acheter.

Réserver directement avec la compagnie aérienne

Après vos recherches, le mieux est de faire la réservation finale sur le site de la compagnie… Click to Tweet

Après vos recherches, le mieux est de faire la réservation finale sur le site de la compagnie aérienne, ou à défaut chez un vendeur tiers qui reproduit le prix que vous avez trouvé précédemment sur un moteur de recherche/agrégateur de vols.

Si vous n’arrivez pas à retrouver le prix précédemment trouvé sur un agrégateur, il est possible d’appeler la compagnie pour réserver au téléphone (oui c’est encore possible!). Les compagnies aériennes rétribuent les agrégateurs avec une commission et préféreront souvent vous vendre le billet directement.

Réserver directement sur le site de la compagnie aérienne est à privilégier, car vous bénéficiez du service client de celle-ci en cas de problème (bien souvent supérieur à celui d’un agrégateur/revendeur). De plus, les compagnies (hors ultra low-cost) ont tendance à facturer moins de frais supplémentaires.

Les frais supplémentaires

Souvent, il existe une différence entre le prix affiché dans les résultats de recherche d’un agrégateur/revendeur et celui a payer pour finaliser l’achat. Cette différence est due à des frais qui peuvent inclure:

  • l’ajout de frais de dossier ;
  • l’ajout de frais de traitement ;
  • l’ajout de frais liés aux modes de paiement ;
  • des manquements relatifs au défaut d’information sur les prix ;
  • des manquements sur les conditions de transport de bagages

IP tracking, vraiment?

Certains sites recommandent de changer d’adresse IP entre chaque recherche pour éviter l’IP tracking. D’autres ne jurent que par le mode incognito des navigateurs. Or à ce jour, il n’existe pas de preuve que ces pratiques existent.

La CNIL et la DGCCRF se sont penchées sur l’IP tracking et les résultats sont disponibles ici. Les utilisateurs de Reddit ont enquêté sur le mode incognito ici.

Garanties moyens de paiement

Certaines cartes bancaires (type cartes Gold ou Premier) proposent des garanties supplémentaires sur vos achats. Cela peut s’avérer utile pour maximiser la couverture assurance en cas de problème, retard ou annulation de votre vol.

Enfin d’autres cartes de paiement sont liées à des programmes de fidélité (les programmes de miles aériens), comme certaines cartes American Express avec le programme Flying Blue.

Réservation en deux parties

Attention lorsque vous réservez deux vols bout à bout auprès de deux compagnies aériennes différentes, c’est à vous de gérer l’escale et l’éventuel transfert d’un aéroport à un autre. Dans certains cas cela permet d’économiser par rapport à l’achat d’un trajet complet auprès d’une même compagnie.

L’inconvénient est que vous ne serez pas couvert par la même garantie, si votre premier vol est retardé ou annulé par exemple. De plus si vous enregistrez des bagages en soute ils ne seront pas automatiquement transférés sur le prochain vol. Cette astuce est à proscrire si le temps d’escale est très court.

Guide achat de billets d'avion Travel Hub Mag. Photo d'Unsplash.

Autres informations et astuces utiles

Accéder directement à: ouvertures de lignes, élargir sa recherche, programmes de miles, escales, bons plans étudiants, cashback, Skiplagged, taux de change, liste compagnies low-cost, classes de réservation et en cas de retards ou annulation.

À l’affût des ouvertures de lignes et promotions spéciales

À l’occasion de l’ouverture d’une nouvelle ligne aérienne, les compagnies ont l’habitude de proposer des promotions pour attirer de nouveaux voyageurs. Chaque ligne aérienne représente un marché très compétitif, lorsqu’une compagnie est autorisée à desservir une nouvelle destination c’est une course pour gagner des clients qui s’engage.

Récemment WOW Air (compagnie aérienne Islandaise) et Norwegian Air ont proposé des prix très bas pour des vols entre l’Europe et les États-Unis. Ces promotions sont encore d’actualité. Air Asia est aussi connue pour pratiquer ce genre de promotion à l’ouverture d’une nouvelle desserte.

Élargir sa recherche à d’autres aéroports

Se déplacer jusqu’à l’aéroport le plus important, au lieu d’utiliser le plus proche, permet généralement de bénéficier de meilleurs prix. Passer une frontière pour utiliser un aéroport voisin est également une bonne option (les Suisses prennent souvent la voiture pour prendre l’avion en Allemagne, d’où les vols sont parfois beaucoup moins chers).

Si vous décidez de choisir une compagnie low-cost veillez à prendre en compte le coût et/ou contrainte du déplacement jusqu’à l’aéroport de départ et depuis l’aéroport d’arrivée. En effet ces compagnies opèrent bien souvent depuis des aéroports plus petits et plus éloignés des villes qu’à l’habitude (depuis Beauvais pour Ryanair à Paris, depuis Stansted pour certaines compagnies au Royaume-Uni).

Les miles aériens

La grande majorité des compagnies aériennes proposent un programme de fidélité, les points sont les miles aériens. Souscrire à l’un de ces programmes est gratuit, alors autant ne pas s’en priver si vous voyagez régulièrement. N’espérez toutefois pas accéder à des vols gratuits rapidement.

Il y a quelques années les compagnies aériennes avaient des difficultés à faire des profits et ces programmes de miles étaient l’un des moyens pour fidéliser la clientèle. Les miles étaient attribués en fonction de la distance parcourue, ainsi que de la classe de réservation. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, les miles sont (globalement, chaque compagnie/alliance aérienne ayant son système) attribués en fonction du prix du billet, favorisant bien plus les voyageurs d’affaires.

Allonger son escale

Lorsque la rapidité n’est pas un critère déterminant dans le choix du vol, allonger le séjour dans une ville d’escale peut s’avérer utile pour mêler économies et découverte.

Par exemple, vous trouvez un vol avec escale à un prix avantageux ; ensuite, recherchez ce même itinéraire en multi-destination (parfois appelé multi-city) avec une escale de 3 jours au lieu de 3 heures. Par exemple avec Paris – Dubaï puis Dubaï – Bangkok.

Étudiants

Pour les voyageurs étudiants, la carte étudiante internationale ISIC permet de bénéficier de certaines réductions, en partenariat avec l’agence STA Travel.

Le cashback

Le cashback est un système permettant de toucher (un peu) d’argent après avoir effectué un achat en ligne. La société de cashback agit comme apporteur d’affaires et se fait rétribuer par le vendeur, elle partage avec vous cette rétribution. iGraal et Poulpeo sont deux sites de cashback français, chacun proposant des rétributions et des marchands différents.

N’utiliser qu’une partie de l’itinéraire

Dans certains cas il peut être plus avantageux d’acheter un billet avec escales multiples (A-B-C-D) et d’utiliser uniquement le ou les premiers trajets (A-B et ne pas utiliser C-D).

Cette pratique n’est pas appréciée des compagnies aériennes et s’emploie à vos risques et périls (le risque est d’avoir à payer la différence de prix, se faire invalider le la partie retour du vol, ou des miles aériens par exemple). Veillez à lire le contrat de vente qui vous lie à la compagnie aérienne lorsque vous achetez un billet auprès d’elle (ou d’un tiers).

L’agrégateur Skiplagged permet de rechercher les vols pour lesquels cette technique présente un avantage.

Profiter du taux de change

Les billets sont généralement vendus dans la devise du pays de départ. Si vous réservez un vol avec escale, vous allez payer dans la devise du pays de départ. Il est bon de savoir que les compagnies aériennes n’appliquent pas le taux de change réel, mais vont appliquer un premium (pouvant aller jusqu’à 20%). Pour éviter cela, regardez le prix du billet Escale – Destination finale séparément et comparez ensuite avec l’itinéraire complet.

Cette astuce est assez contraignante et ne présente un intérêt qu’en cas de mouvements du taux de change en faveur de votre devise.

Sites de réservation et compagnies low-cost utiles en fonction de votre destination

Liste de compagnies aériennes #lowcost dans le monde Click to Tweet

En fonction de la zone depuis/vers laquelle vous voyagez, ces sites et compagnies aériennes sont à consulter (liste non exhaustive):

  • Afrique: Mango (low-cost Sud Africaine, filiale de South African Airways), FastJet (low-cost sur le continent africain), AirArabia (low-cost avec de nombreux vols vers le Maghreb et Moyen-Orient).
  • Amérique latine: GOL (low-cost brésilienne, plus importante compagnie de ce type en Amérique latine).
  • Asie: Air Asia (Asie du Sud-Est), Spring Airlines (low-cost, principalement en Chine), Ctrip (agrégateur de vols chinois), JetStar (compagnie aérienne indienne), (low-cost indienne) indiGo Scoot (compagnie aérienne singapourienne, filiale de Singapore Airlines), Lion Air (low-cost indonésienne), Cebu Pacific (Philippines), Dragonair (Hong-Kong), Cathay Pacific fanfares (des offres promotionnelles au départ de Hong-Kong), Peach Airlines (low-cost japonaise, site en anglais), Skymark Airlines (low-cost japonaise, site en anglais), Vanilla Air (low-cost japonaise, moins de lignes que les 2 compagnies précédentes, site en anglais).
  • Australie: Webjet (site de réservation de vols australien), Virgin Australia, JetStar.
  • États-Unis et Canada: SouthWest (la plus importante compagnie low-cost américaine), JetBlue (low-cost, hub principal à New-York JFK), Spirit Airlines (low-cost, les Hubs principaux sont Detroit, Michigan et Fort Lauderdale, Floride), WestJet (low-cost canadienne), Virgin America.
  • Europe: RyanAir, EasyJet, AirBerlin, WizzAir (Europe de l’Est), Vueling (vers l’Espagne), Norwegian Air et WOW Air (les 2 proposent des long-courriers à bas prix entre l’Europe et l’Amérique du Nord), Jet2 (low-cost britannique).

Les différentes classes de réservation

Cette partie explique les classes de réservation pour les billets d’avion. Pour le voyageur moyen voulant se rendre d’un point A à un point B le plus rapidement possible et sans garanties particulières (sans que le billet soit échangeable ou qu’il soit possible de gagner des miles aériens), une chose à retenir: un avion dispose d’un quota de places pour chaque classe de réservation.

L’association du transport aérien international (IATA) a créé des classes de réservation officielles (classe Eco = Y, classe Business = J ou C, classe Première/First = F ou P), elles représentent en général les vols les plus chers pour les tickets les plus flexibles. Les classes de réservation peuvent avoir un code différent au sein d’une même classe de voyage (Eco, Business, Première) en fonction de la compagnie aérienne.

Pour vendre des billets et remplir leurs avions, les compagnies aériennes ont également le droit de créer des classes de réservation spéciales. Ces dernières regroupent les tarifs promotionnels. Moins chers, mais moins flexible et avec plus de règles à respecter.

Les classes de réservations regroupant les tarifs promotionnels varient d’une compagnie à l’autre. Une chose est récurrente cependant, il existe un nombre limité de ces billets sur chaque avion (impossible sinon pour la compagnie de couvrir ses frais de fonctionnement sans perdre de l’argent sur chaque vol). La règle est celle du premier arrivé, premier servi.

Exemple avec Air France:

  • Pour les voyages en Europe avec Air France, les catégories de réservation les moins chères sur la classe Eco sont: E, N, R, V, G.
  • Pour les voyages intercontinentaux les billets les moins chers se trouvent dans les classes de réservation Q, T, N, R, V. Le détail complet est disponible sur cette page.

Après le voyage, en cas de retard ou annulation

Suivez ce guide en cas de retard ou annulation de votre vol Click to Tweet

Il arrive qu’un vol soit retardé, surbooké ou tout simplement annulé. Dans ces cas et sous certaines conditions, vous pouvez prétendre à un dédommagement (loi Européenne UE 261 de 2004, le texte complet est disponible ici). Pour résumer rapidement vous pouvez être indemnisé si:

  • Vous partez d’un aéroport, quel qu’il soit, situé dans l’UE, ou
  • Vous entrez dans l’UE avec une compagnie aérienne de l’UE, d’Islande, de Norvège ou de Suisse.

En cas de retards:

Le montant de l’indemnisation est calculé en fonction de la distance et de la durée

  • Vol de 1500km ou moins: 250€.
  • Pour tous les vols intracommunautaires supérieurs à 1 500 km et les autres vols entre 1 500 et 3 500 km: 400€.
  • Pour tous les vols non intracommunautaires > 3 500 km: de 300€ (retard de plus de 3h) à 600€ (retard de plus de 4h).

En plus de l’indemnisation financière, les compagnies aériennes sont tenues de vous assister lors de l’attente en proposant:

  • Rafraîchissements et nourriture
  • Hébergement (si le vol est reporté au lendemain)
  • Transport jusqu’au lieu d’hébergement
  • Appels téléphoniques

En cas d’annulation:

Si l’annulation découle de circonstances extraordinaires, la compagnie est tenue de vous verser les contreparties suivantes:

  • Le remboursement de votre billet (en totalité ou en partie, celle qui n’a pas été utilisée)
  • Une alternative de transport (la plus rapide vers votre destination finale)
  • Une nouvelle réservation à une date ultérieure de votre choix, sous réserve de disponibilité des places

Même dans le cas d’une annulation, la compagnie est tenue de vous assister pendant votre temps d’attente.

Vous n’avez droit à aucune indemnisation si la compagnie vous a avisé de l’annulation de votre vol au moins 14 jours avant celui-ci ou qu’une alternative vous a été proposée pour la même route et à des dates proches.

Pas certain d’avoir droit à un dédommagement ?

AirHelp est un service permettant de récupérer les indemnités qui vous sont, peut-être, dues en cas de retard ou annulation de votre vol. Le service se charge des démarches administratives et se rémunère uniquement si vous récupérez un dédommagement.  Les alternatives à AirHelp incluent : Flightright, ClaimCompass.eu, Refund.me et WeClaim.


Mises à jour du guide

Ce guide est généraliste et sera mis à jour régulièrement, ci-dessous la liste des modifications apportées depuis la première publication :

Date de publication : Publication initiale – 10/2016.

Modifications : Corrections mineures et ajout d’alternatives à AirHelp – 03/2017

Une suggestion pour améliorer ce guide? Une critique? Utilisez notre formulaire de contact.

Partager