Couverture Financements des startups : Haoqiao, Outdoor Project, Ofo, Bluegogo et UCAR

Financements des startups : Haoqiao, Outdoor Project, Ofo, Bluegogo et UCAR

Temps de lecture : 7 minutes

Travel Hub Magazine publie un article hebdomadaire sur les nouveaux financements vers les startups des secteurs de l’e-tourisme, de la mobilité et des transports.

Cette semaine nous présentons 11 deals représentatifs de l’effervescence autour de ces secteurs. Ce résumé fait suite à celui du 21 février. Cette semaine plusieurs investissements aux montants gigantesques, WeWork, OLA, Ofo et UCAR réalisent des levées historiques.

Airbnb finalise le rachat de Tilt

Le bruit court depuis fin janvier, ce rachat est maintenant finalisé. Airbnb s’offre Tilt, une startup spécialisée dans les paiements. Créée en 2012 elle propose un service de collecte de cagnotte entre amis ou pour le soutien à une cause. Des fonctionnalités pour échanger de l’argent entre particuliers complètent l’outil. Le produit est comparable à celui proposé par Leetchi en France et Europe depuis 2009.

L’annonce ne communique pas le montant de la transaction. Techcrunch en avance un de 12 millions de dollars. Cela n’inclut pas les bonus/cash versés pour conserver les employés et ce montant semble conséquent. Un bon deal pour Airbnb, beaucoup moins pour les investisseurs ayant financé le développement de Tilt en y injectant un total de 62 millions de dollars.

Pour Airbnb cette acquisition fait suite à un investissement dans Resy et au récent rachat de Luxury Retreats. Elle vise vraisemblablement à utiliser l’équipe et la propriété intellectuelle de Tilt pour améliorer l’offre de paiement sur Airbnb.

Haoqiao

Cette OTA (agence de voyages en ligne, ndlr) basé à Pékin, réalise son second tour de table auprès de China Merchants Capital, fonds d’investissement chinois enregistré à Hong-Kong, et le National SME Development Fund, partenariat public-privé crée à Shenzhen au début de l’année et visant à soutenir le développement d’entreprises du pays.

Le montant de cette levée de fonds atteint 120 millions de rembini chinois, soit environ 16,5 millions d’euros.

Haoqiao a été lancé en 2013 par d’anciens de Tencent et Baidu, deux géants de l’industrie technologique chinoise. Le service est plutôt tourné vers une clientèle d’affaires et partenaires de 5000 agents de voyage.

Source : Crunchbase.

Haoqiao homepage ota chinois

Travelcar

Lancée en 2012 cette startup française est active dans 10 pays européens. Elle permet de laisser sa voiture au parking de l’aéroport, gratuitement, en échange Travelcar se charge de la louer à des usagers.

Pour le voyageur c’est un moyen de rentrer dans ses frais, pour celui qui loue de bénéficier d’un tarif plus avantageux que ceux pratiqués par les loueurs traditionnels. Une présentation et interview avec Ahmed Mhiri, le fondateur de Travelcar, est à lire sur Les Échos.

Elle reçoit le soutien de deux groupes corporate, le groupe automobile PSA et l’assureur MAIF. Ce dernier étant déjà l’un de ses investisseurs. Le montant de la levée de fond est important pour une startup française, 15 millions d’euros. Ce qui doit permettre une expansion outre Atlantique, avec le lancement du service aux aéroports de Los Angeles (LAX) et San Francisco (SFO). Des choix judicieux. Un service similaire, Flightcar, ayant opéré là-bas jusqu’à son rachat (et fermeture) par Mercedes-Benz.

Source : Groupe PSA.

Outdoor project

Cette communauté participative vise les passionnées d’activités en plein air (randonnées, treks, parcs nationaux, etc.). Outdoor project propose des guides (dont bons nombres rédigés de manière collaborative) et cartes pour ce type d’activités.

La communauté, créée il y a 4 ans, s’articule autour de 200 contributeurs réguliers et 11 employés basés à Portland dans l’Oregon. Ensemble ils ont rédigé plus de 4500 guides et itinéraires, tous pour des activités sur le territoire américain.

Cette levée de fond d’un montant de 2 millions de dollars rassemble des investisseurs de la région de Portland. Les fonds serviront à recruter 5 nouveaux employés et étendre la communauté, dans un premier temps en créant du contenu sur le Canada.

Source : Outdoor Project / Outdoor Industry Association.

Outdoor project activites plein air usa

Softbank prépare un investissement colossal dans WeWork

Le plus important fonds d’investissement japonais, SoftBank, s’apprête à investir dans le réseau d’espaces de coworking WeWork.

Le montant, 3 milliards de dollars, est colossal et extrêmement rare pour une startup, d’autant plus une créée il y a peine 7 ans. Seuls Uber et Didi Chuxing ont complété des levées aussi importantes. L’investissement dans WeWork devrait se faire en deux temps, dans un premier temps les 2/3 du total. Auquel s’ajoutera un deuxième investissement d’1 milliard, la source de CNBC mentionne que le montant de ce second tour pourrait être porté à 2 milliards.

WeWork a débuté à New York et s’est depuis rapidement développée, notamment à l’international. Elle compte plus de 150 espaces (ouverts ou en cours d’ouverture) dans 15 pays. Elle annonce avoir doublé sa base de membre sur l’année dernière. Le réseau WeWork ouvre un espace à Paris cette année.

Source : CNBC.

OLA, le Uber indien

Ola est un service de mise en relation avec des taxis opérant en Inde. C’est le service de ce genre le plus avancé en Inde, il développe en plus un service de micropaiements, Ola Money.

Parmi les investisseurs dans ce tour de table on retrouve Softbank, mentionné plus haut dans cet article. De cet investissement Ola va recevoir 330 millions de dollars de liquidités qui seront plus que bienvenues dans pour continuer à jouer des coudes avec Uber. Bien qu’actuellement emmêlée dans plusieurs affaires, la startup de San Francisco reste celle du secteur ayant levé le plus de fonds. Depuis la vente de son entité chinoise à sa rivale Didi Chuxing, elle s’est recentrée sur d’autres marchés, comme l’Inde.

Preuve supplémentaire que rivaliser avec Uber reste difficile, Ola voit sa valorisation hachée en deux. Ce tour de table l’abaisse à 3,5 milliards de dollars, soit 40% de moins que la dernière en date (5 milliards de dollars après la levée effectuée en novembre 2015).

Source : The Financial Express

Ofo et Bluegogo, solutions de bikesharing chinoises

La semaine dernière nous parlions de Mobike, un service semblable aux vélibs parisiens. La grosse différence repose dans la flexibilité du modèle : les vélos ne sont pas à rendre à une station, un cadenas et un tracker GPS y sont intégrés. Il est possible d’enjamber un vélo après avoir scanné un QR code à l’aide d’un smartphone.

ofo bikesharing chine

Le modèle est astucieux et pourrait, à plus long terme, participer à désengorger les villes chinoises du trafic routier, un des nombreux vecteurs de pollution.

Le développement de ce secteur est très intéressant du point de vue de l’observateur.

Au delà de chiffres à la hauteur de la démographie chinoise et de la taille de son marché intérieur, ces services utilisent copieusement les données de mapping pour faire évoluer leurs services. Et vu comment les choses se profilent, ces sociétés sont vouées à s’internationaliser très prochainement. Ce qui n’a jusque-là pas été le cas des startups chinoises, en tout cas de celles étant purement orientée software, Tencent et son application WeChat viennent en tête.

Bluegogo bikesharing chine homepage

Autre particularité, la Chine est très stricte sur l’envoi de capital à l’étranger, ce qui contribue à doper le capital investissement à des niveaux élevés à l’intérieur du pays. The Information rappelle dans cet article pourquoi ce n’est pas nécessairement une bonne chose.

Retour sur Ofo et Bluegogo, deux concurrents de Mobike ayant tout juste annoncé recevoir de nouveaux financements.

Ofo peut se targuer du montant le plus élevé. La levée de fonds (Series D) réalisée par la startup de Pékin apporte 550 millions de dollars, amenés par un groupe d’investisseurs russes, anglais et chinois. La plateforme de taxis Didi Chixing dont nous parlons régulièrement ici est entrée au capital depuis septembre 2016.

Un service concurrent basé à Tianjin, Bluegogo, annonce une levée de fonds lui aussi. Deux investisseurs chinois apportent un peu plus de 58 millions de dollars pour soutenir la croissance de la startup créée durant l’année 2016.

Les montants très élevés de ces deux levées de fonds sont à mettre en perspective avec le capital à disposition du principal concurrent, Mobike. Ces capitaux servent pour l’instant à subventionner le jeune marché du bikesharing en Chine. Et vu les montants nous assisterons bientôt à une consolidation du marché autour des startups ayant la meilleure traction. La question de la profitabilité reste en suspens. Nous reviendrons sur ces services dans un article dédié.

Sources : Crunchbase / iResearch China.

Klook

Depuis son siège de Hong-Kong, Kloot développe une marketplace d’activités touristiques centrée sur l’Asie depuis 2014. La startup a ouvert plusieurs bureaux, disséminés dans la région Asie-Pacifique (Séoul, Mumbai, Bangkok, Jakarta, Hanoi, Kuala Lumpur, Manille et Singapour), un autre se trouve à Dubai. Elle compte un peu plus de 200 employés.

La marketplace réalise son second tour de financement, elle reçoit à cette occasion le soutien d’investisseurs de renom qui lui apportent 30 millions de dollars. Sequoia China entre au capital, suivi par China Growth Capital, Matrix Partners et Wecapital Group.

Cette jeune startup a vendu 5 millions d’activités sur l’année 2016. Parmi celles proposées on retrouve les traditionnelles visites guidées et parcs d’attractions. Une autre catégorie intéressante est celle des transports et de la connectivité, pour mettre la main sur une carte sim utilisable à l’étranger ou réserver un transfert depuis l’aéroport. Son inventaire offre “plus de 10000 activités”, réparties sur 80 destinations.

Source : e27.

klook asie marketplace activites homepage

UCAR

La concurrence se prépare sur le marché du ridesharing en Chine. Le principal concurrent de Didi Chuxing depuis le retrait d’Uber du pays; UCAR, annonce un tour de table massif.

Le fonds d’investissement Warburg Pincus, UnionPay (système interbancaire chinois et éditeur de cartes de paiements en Asie), Interlink Networks et Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, vont apporter 1 milliard de dollars à la plateforme de transport. Les fonds seront utilisés pour recruter chauffeurs et utilisateurs, ainsi que pour agrandir la flotte de véhicules.

UCAR, contrairement à d’autres acteurs du ridesharing, est propriétaire de sa flotte et ses chauffeurs possèdent tous une licence. Une stratégie coûteuse en capital, mais qui présente de nombreux avantages, comme celui de nettement moins attirer l’oeil des législateurs.

Source : Technode et déclaration du CEO d’UCAR, Zhengyao Lu sur QQ.

UCAR ridesharing chine homepage

LocusLabs

Cette startup de San Francisco met au point des cartes très précises (au “centimètre près”) de l’intérieur d’aéroports. Depuis sa création en 2015, elle a complété les cartes de 70 aéroports internationaux.

D’autres solutions de ce type existent, mais sont en général moins précises en intérieur. Google Maps propose par exemple le plan au sol de nombreux aéroports. La cartographie de LocusLabs est plus détaillée et porte son attention sur les objets et lieux, elle référence et localise les cafés, restaurants et distributeurs de billets au sein des aéroports. Les cartes et données collectées par LocusLabs sont déjà utilisées par de grandes compagnies aériennes comme American Airlines, United et plus récemment Delta.

LocusLabs réalise sa première levée de fonds venant du capital investissement. Acorn Pacific Ventures et le SITA apportent 3,5 millions de dollars pour le développement de la startup. Le SITA est un organisme de télécommunications spécialisé dans la gestion d’aéroports.

Source : SITA.

LocusLabs cartographie aeroports homepage

L’ensemble de nos articles sur les investissements dans la mobilité, le tourisme et les transports, sont à retrouver ici.

Image de couverture : WeWork Amsterdam.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Newsletter Tourisme + Tech

Les dernières infos Tourisme et Tech.*

Merci pour ton inscription !

Erreur dans l'inscription :/

editor 44 Articles

Une question? Un retour? Victor@travelhubmag.com

Leave a Reply

Partager