Image couv Réalité virtuelle Tourisme

L’utilisation de la réalité virtuelle dans le secteur du tourisme

Temps de lecture : 5 minutes

L’industrie du tourisme a toujours été friande des nouvelles technologies. Les plus reluctants à s’adapter aux nouveaux usages étant aussi ceux les plus menacés de disparition. Depuis la vingtaine d’années que l’industrie touristique s’est emparée du web, les usages des consommateurs ont beaucoup changé. Aujourd’hui, les voyageurs sont bien plus autonomes, se renseignent eux-mêmes sur leurs choix de destinations et ne font plus confiance à une seule et unique source.

À ce titre, la réalité virtuelle présente de nombreux atouts pour peu que l’industrie en teste et affine les usages. C’est déjà le cas de certains acteurs présenté dans cet article. Avant d’aborder les différents tests et expériences menées par des hôtels et agences de voyages autour de la réalité virtuelle, place à deux petites définitions.

La Réalité virtuelle (VR) c’est quoi?

Parmi les deux c’est d’elle dont on entend le plus parler depuis début 2016. Et pour cause cette période a marqué le lancement quasi simultané de trois appareils de réalité virtuelle: Le HTC/Steam Vive, l’Oculus Rift et le Playstation VR de Sony.

Le port d’un casque de réalité virtuelle obstrue complètement la vision de l’espace environnant pour son porteur. Les yeux du porteur se trouvent alors face à un écran. Celui-ci simule la présente de l’utilisateur au sein d’un environnement virtuel, autrement dit généré par un logiciel.

Casque VR Oculus Rift réalité virtuelle Tourisme - Flickr sergesegal

Crédits: Flickr / Sergey Galyonkin.

La réalité virtuelle présente un avantage: l’immersion est totale. Pas tant une immersion passive, mais laissant place à l’interactivité: déplacements dans l’espace et saisies d’objets sont possibles.

Avec ces caractéristiques, la VR se prête bien à l’exploration et à la découverte, une source intarissable d’idées de destinations. Il est de plus en plus facile de reconstituer des scènes en 3D à partir de photographies avec une solution de scan en 3D. Il est donc possible d’imaginer la visite complète (ou l’aperçu) de lieux existants, mais aussi de certains plus difficiles d’accès ou nécessitant d’être protéger du passage récurrent de touristes.

Quelques casques de VR: HTC Vive, Oculus Rift, Playstation VR pour ce qui se fait de mieux aujourd’hui. Google Cardboard et Samsung Gear VR, eux, utilisent un smartphone comme écran.

La différence avec la Réalité Augmentée (AR)?

De son côté, la réalité augmentée n’obstrue pas complètement la vision du porteur de casque. L’utilisateur voit au travers de ses verres. Les optiques permettent ainsi de superposer des données ou des objets sur le champ réel. À l’usage cela s’avère peut-être moins immersif que le port d’un casque de réalité virtuelle pur.

Les caractéristiques de la réalité augmentée la rendent très attractive pour un secteur comme le tourisme. Le fait de pouvoir superposer des informations sur l’image vue par le porteur peut par exemple servir à enrichir le déroulement de la visite d’un lieu.

realite_augmentee_tourisme_flickr_isriya

Démo du Hololens, crédits: Flickr / Isrya.

Quelques casques d’AR: le Microsoft Hololens ou le Magic Leap (pas complètement de la réalité augmentée, mieux encore!).

Quels usages dans l’hôtellerie et l’hébergement?

  • La chaîne d’hôtels Marriott est pour le moment celle ayant été le plus loin avec la VR et son programme pilote #GetTeleported. Dans deux de ses hôtels à New York (Marriott Marquis) et Londres (Marriott Park Lane) des cabines ont été installées, permettant aux clients de virtuellement se téléporter vers des lieux lointains (sur une plage à Hawaï par exemple) à l’aide d’un casque de VR. Pour augmenter l’expérience, les cabines soufflent de l’air chaud/froid ou modifient l’environnement sonore en synchronisation avec la simulation.
  • Le groupe Club Med a également expérimenté, dans 4 agences, avec la réalité virtuelle pour présenter certains de ses clubs à l’aide de casques Samsung Gear VR. Là encore ce sont des vidéos à 360° et non des environnements 3D complets.

La VR comme source d’inspiration et d’exploration

  • Le bureau du Tourisme en Australie a développé 2 applications (iOS et Android) permettant l’exploration de quelques lieux clés du pays. Quelques lieux à visiter virtuellement: La grande barrière de corail de la région du Queensland (qui souffre du réchauffement climatique), le port de Sidney ou encore une nage virtuelle avec les otaries de Port Lincoln, dans le Sud du pays.
  • La Cité de l’Océan à Biarritz propose une simulation pour découvrir la pratique du surf. Une planche, un casque Oculus et un Kinect (capteur de mouvements) rendent possible cette simulation. Chaque visiteur peut choisir de surfer sur l’une 5 vagues disponibles, toutes de la région du Pays Basque.
  • Les agences Thomas Cook ont lancé la campagne Try before you fly, en Angleterre, Allemagne et Belgique. Des simulations sont disponibles dans certaines agences, le but étant de faire découvrir des destinations d’une manière innovante et ludique. Il est possible de virtuellement se rendre sur la plage de Protaras, à Chypre, sur l’île de Rhodes en Grèce ou encore dans la ville de New York. Les simulations sont des vidéos à 360 degrés, ce qui n’est pas de la réalité virtuelle pure, mais présente l’intérêt de fonctionner sur des appareils moins puissants comme les mobiles.
  • L’application Roundme propose elle des photographies à 360 degrés qu’il est possible de visionner à l’aide d’un mobile et d’un kit Google Cardboard. Il est possible d’ajouter ses propres photos panoramiques sur la plateforme. Ascape propose une offre similaire, mais utilisant des vidéos 360°.
  • Les agences de voyages Prêt-à-partir testent l’usage de casques de réalité virtuelle dans dix lieux. Là encore, la finalité est d’inspirer et de faire découvrir des lieux à ceux préparant un voyage.
  • Google propose de transporter celles et ceux équipés d’un casque de réalité virtuelle au cœur de musées. Cela est possible avec l’application Arts & Culture (disponible sur iOS et Android), partenaire d’une soixantaine de galeries d’histoire naturelle dans le monde.

Google Earth réalité virtuelle et Tourisme

Crédits: Ce gif merveilleux est la propriété de Google.

Le géant de Mountain View s’implique beaucoup dans l’écosystème de la réalité virtuelle notamment via Daydream, le successeur des kits cardboards. Continuant sur cette lancée, il est maintenant possible d’utiliser Google Earth à l’aide d’un casque de réalité virtuelle, pourvu qu’il soit fabriqué par HTC.

  • NomadList, un outil permettant de comparer différentes villes, agrège une centaine de vidéos 360°. Autant de destinations à découvrir, par exemple Ubud à Bali, Osaka au Japon ou Rio de Janeiro au Brésil.
  • Sketchfab est une plateforme hébergeant plus d’un million d’objets et environnement en 3D. Il est possible d’interagir avec les modèles 3D en VR, bonne nouvelle Sketchfab supporte un grand nombre de casques et ne se limite pas à un seul constructeur. Gerpho, un utilisateur de la plateforme, réalise des scans 3D complets de lieux historiques comme le château de Hautefort en Dordogne (ci-dessous).

D’autres utilisations : divertissements à bord des avions et médias interactifs

  • SkyLights est une société proposant un système de divertissement en réalité virtuelle destiné à être utilisé à bord de vols commerciaux. Cette solution est en test chez plusieurs compagnies aériennes, dont Air France, KLM et XL Airways.
  • Le monde des médias n’est pas en reste. Le journal New York Times et le magazine National Geographic sont deux institutions pariant sur les contenus en réalité virtuelle, les deux médias ont des studios dédiés à la VR. Le premier propose par exemple un pèlerinage virtuel à la Mecque ici. Le second une expérience un tout petit peu bizarre, visiter le parc national du Yosemite en compagnie de la famille Obama! (ci-dessous).

Image de couverture : Flickr.

Utilisez les commentaires en bas de cette page pour partager votre expérience avec la réalité virtuelle/augmentée.

Newsletter Tourisme + Tech

Les dernières infos Tourisme et Tech.*

Merci pour ton inscription !

Erreur dans l'inscription :/

editor 44 Articles

Une question? Un retour? Victor@travelhubmag.com

2 Comments

[…] L'utilisation de la réalité virtuelle dans le secteur du tourisme […]

[…] L’utilisation de la réalité virtuelle dans le secteur du tourisme […]

Leave a Reply

Partager