Volcan eyjafjallajokull nuage Ars Electronica

Le dossier de Skift sur le tourisme en Islande

Temps de lecture : 3 minutes

Le média destiné aux professionnels de l’industrie du tourisme, Skift, a récemment publié une analyse sur le secteur du tourisme en Islande. Cet article long format pose un oeil critique sur les effets du développement touristique du pays.

Notre article en résume les points importants.

L’Islande a été durement affectée par la crise financière de 2008. Pour pallier à celà elle a beaucoup développé son industrie touristique et travaillé sur l’attirance du pays en tant que destination.

La compagnie aérienne nationale, Icelandair, commence alors à augmenter le nombre de destinations qu’elle dessert. L’Islande se positionne ainsi peu à peu comme un point de passage pour les Européens en route vers les États-Unis et la ville de New York.

Au milieu de ces développements, la nature reprend ses droits: pendant le mois d’avril 2010 le volcan Eyjafjallajökull disperse un important nuage de cendres, bloquant le trafic aérien pendant plusieurs jours. Cet événement entâche un petit peu l’image de destination touristisue que le pays s’évertue à façonner depuis quelques mois.

Volcan eyjafjallajokull nuage Ars Electronica

Le nuage de cendres du volcan Eyjafjallajökull (photo: Ars Electronica sur Flickr)

Le boom touristique a depuis eu lieu, en atteste l’écart entre la population de locaux, 350000 habitants, et le nombre de touristes accueillit en 2015, 1,3 million.

Skift note que l’Islande est un cas intéressant pour l’industrie touristique: un petit pays s’étant rapidement ouvert au tourisme de masse. Les problèmes qui découlent de cette ouverture sont identifiés comme étant: un manque (et vieillissement) des infrastructures de transports, des impacts sociaux et économiques sur les habitants du pays et des problématiques liées à la préservation de l’environnement. L’auteur note que plus vite ces problèmes sont identifiés, plus facile il est de les résoudre. Le tourisme de masse apporte beaucoup, du positif comme du négatif, mais se révèle différent à gérer que la pêche et les industries lourdes, les deux industries historiques dans le pays.

Arriver en Islande

L’Islande est un petit pays en terme de superficie et de population. Les infrastructures de transports peinent à suivre la forte croissance du tourisme.

Ansi lors d’un voyage en Islande, vous risquez d’arriver via l’aéroport principal: l’aéroport international le plus proche de Reykjavik concentre 98% du trafic aérien.

Compagnies aériennes aéroport Reykjavik

Le nombre de compagnies aériennes desservant l’aéroport de Reykjavik (crédits: Skift)

Avec l’élan de la compagnie aérienne Icelandair, l’aéroport international s’est développé comme un hub. Cela permet au pays d’accueillir de nombreux voyageurs en transit entre l’Europe et les États-Unis, de passage par le pays. En atteste la campagne marketing du pays mettant en scène les stopover buddies, des Islandais accompagnant les touristes de passage.

Vidéo de la campagne des Stopover buddies

Quelques compagnies desservant l’Islande:

  • WoW Air, la compagnie low-cost du pays a débuté en 2011 et sert maintenant 28 destinations
  • Easyjet, depuis 2012

Loger en Islande

Deux chiffres illustrent très bien les enjeux que pose l’ouverture au tourisme. Depuis 2010, le nombre de touristes arrivant dans le pays a augmenté de 230%, le nombre de chambres disponibles dans les hôtels et les auberges n’a lui augmenté que de 42%.

Cet écart a permis à d’autres types d’acteurs de combler les vides sur le marché, notamment la plateforme de location entre particuliers Airbnb.

La construction de nouveaux hôtels est longue et peine à suivre la croissance du nombre de visiteurs.

Croisssance du nombre d'hôtels à Reykjavik

Estimation du nombre d’hôtels en construction à Reykjavik (crédits: Skift)

Les activités

Dans le pays les déplacements en bus sont fréquents, pour les excursions notamment.

La aussi la croissance a été très importante, créant quelques problèmes dus au vieillissement des routes. La plus importante compagnie d’excursions en bus, Grey Line Buses, a multiplié par 10 le nombre de passagers qu’elle transporte entre 2008 et 2015.

La capitale, Reykjavik

L’un des axes sur lequel le pays essaye d’influer est la période de visite. Historiquement les trois mois d’été sont la période phare pour le tourisme et concentrent 50% des arrivées. Le gouvernement souhaite équilibrer le flux de touristes arrivant et l’étaler de manière plus uniforme sur le reste de l’année.

Bienvenu a Reykjavik, Islande photo Iceninejon

Reykjavik, la capitale de l’Islande (photo: Iceninejon, Flickr)

La grande majorité du pays supporte le tourisme et ce qu’il apporte. Cependant, une minorité en déplore les mauvais côtés. Dans la capitale, Reykjavik, ce sont les multiples boutiques de souvenirs, les imposants bus qui parcourent les petites rues du centre-ville et les nuisances sonores.

L’auteur du dossier souligne l’importance pour le pays d’équilibrer l’afflux de visiteurs entre la capitale, ses régions avoisinantes et le reste du pays.

L’avenir du pays

La petite taille du pays rend plus difficile l’absorption d’un grand nombre de touristes. Paradoxalement, c’est aussi un atout pour changer les choses rapidement et facilité l’atteinte d’un consensus note l’auteur.

Alors que le tourisme s’est surtout développé auprès des backpackers, grâce à la desserte du pays pas plusieurs compagnies low-cost, l’industrie va progressivement grimper sur la chaine de valeur et chercher à attirer des visiteurs prêts à dépenser plus.

Des interviews pour approfondir le sujet

Ce dossier spécial du site Skift se termine par plusieurs interviews avec des acteurs de l’industrie touristique et notamment le PDG de WoW Air et le directeur de l’office du tourisme local.

Le dossier complet est disponible en suivant ce lien (texte en anglais): https://skift.com/iceland-tourism/.

Newsletter Tourisme + Tech

Les dernières infos Tourisme et Tech.*

Merci pour ton inscription !

Erreur dans l'inscription :/

editor 44 Articles

Une question? Un retour? Victor@travelhubmag.com

Leave a Reply

Partager